Delirium

Delirium

A un feu rouge, dans une Fiat Uno démoralisée, un penseur et le lecteur d’Al Mountakhab attendent patiemment Ramadan. Une seconde avant que le feu ne passe au vert, penseur klaxonne à l’attention de la voiture qui est devant.

Al Mountakhab : Pourquoi tu klaxonnes ? Il a bien vu que le feu est passé au vert.

Penseur : J’anticipe. C’est pour ne pas perdre du temps.

Al Mountakhab : Mais comment tu savais que le feu allait passer au vert ?

Penseur : Je guette les voitures qui arrivent de la rue perpendiculaire et dès que leur feu passe à l’orange je sais que nous allons avoir le vert.

Al Mountakhab : Et ça te sert à quoi, sinon? 

Penseur : J’ai longtemps réfléchi à ça et je me suis rendu compte que tu pouvais gagner trois ou quatre secondes à chaque fois.

Al Mountakhab : Mais elles vont te servir à quoi, les trois secondes que tu vas gagner ?

Penseur : Hé hé hé… A première vue à rien, mais trois secondes par-ci trois secondes par là ça peut te mener loin. Tu peux gagner des minutes… des heures…

Al Mountakhab : Et pourquoi pas 24 heures ?

Penseur : J’allais le dire. Je n’y ai pas encore réfléchi mais je crois que c’est possible. Et comme nous allons passer ensemble le mois de Ramadan à tuer le temps en voiture, il se peut qu’au bout on ait 24 heures d’avance sur les autres.

Al Mountakhab : Tu veux dire que si je passe un mois avec toi, je peux un jour me réveiller un mardi, mais comme j’aurais gagné 24 heures pour les autres c’est encore lundi ?

Penseur : Ca se pourrait.

Al Mountakhab : Donc, si je comprend bien, l’humanité vivra un lundi et moi, tout seul, comme jnoune, j’évoluerai mardi???? Et que dira ma femme qui sera dans la journée de lundi et qui ne me voit pas rentrer le soir, hein ? Je vois le truc d’ici : Allô, ma femme, ne m’attends pas pour le dîner. Tu sais, comme c’est lundi chez toi et que pour moi c’est mardi, ça va être difficile de se croiser dans le salon. En plus, je ne sais même pas si je vais pouvoir l’appeler. Tu penses que j’aurai le réseau un mardi alors que le monde est lundi? Tu crois pas qu’à Ittisalat ils ne vont pas flipper en voyant un mec en train d’appeler demain? Et comment je vais faire pour revenir, hein ? Il va peut-être falloir que je passe encore un mois à perdre trois secondes par-ci, trois secondes par-là pour pouvoir reprendre une vie normale ?

Penseur : Safi, baraka, je crois que je me suis trompé.

Al Mountakhab : Moi je crois plutôt que tu devrais être en psychiatrie. C’est la dernière fois que tu viens ici, toi.

Penseur : C’est bon je m’excuse. Parlons d’autre chose. Donne-moi des DADA (Dernières Activités de Abbes).

Al Mountakhab : Walou, je te jure. J’ai cherché comme un malade, je n’ai rien trouvé. La dernière sortie diplo de Abbes El Fassi date du mois d’août quand il a présidé la réunion du conseil de la ligue Arabe sur la question du Darfour. Depuis, plus rien.

Penseur : Awwaaah. Il ne bosse que quand les autres sont en vacances ou quoi ?

Al Mountakhab : Ou alors il s’est mis dans la tête de gagner lui aussi 3 secondes par-ci, 3 secondes par-là et on vient de le paumer quelque part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *